Acouphène, un bruit permanent dans la tête

Sifflement, bourdonnement, tintement… Ces bruits que l’oreille perçoit mais qui n’existent pas sont des acouphènes. Certains ont une oreille qui siffle après une soirée en boite de nuit. Il s’agit d’un acouphène subjectif qui disparait généralement après une bonne nuit de sommeil. D’autres entendent le battement de leur cœur au creux de l’oreille. Là, c’est un acouphène pulsatile dont l’origine est souvent vasculaire.

Lorsqu’ils résonnent dans toute la tête, la situation devient problématique pour celui qui en souffre. D’intensité et de fréquence variables, l’acouphène peut parfois conduire à un état dépressif. Quelles sont les causes de ce trouble auditif et comment le soigner ? Voici nos réponses.

Des origines diverses et variées

Lorsqu’il survient, l’acouphène témoigne d’un dérèglement du système auditif. Il se développe notamment après un traumatisme sonore lié à une exposition trop intense aux bruits. D’autres facteurs sont également à prendre en compte : le vieillissement, une blessure à la tête, des otites à répétition, une infection, des modifications hormonales, une consommation de médicaments… Les acouphènes peuvent se déclarer dans des situations à risque, par exemple si une personne écoute trop fort de la musique ou si elle est exposée régulièrement aux bruits dans son activité professionnelle.

Des symptômes gênants sur le long terme

Dans 95% des cas, les acouphènes sont perçus uniquement par la personne qui en souffre. Ils se caractérisent par des bruissements, des pulsations ou des claquements. Parfois, ils sont accompagnés d’autres symptômes (nausées, perte d’audition, pression dans les oreilles…). Le site Acouphène Info (www.acouphene-info.fr) précise que la persistance d’un acouphène peut devenir insupportable et conduire le patient à l’isolement social voire même à la dépression. Il est donc primordial de dresser un diagnostic pour traiter ce trouble. Le site apporte les explications nécessaires pour mieux comprendre ce phénomène. Il détaille aussi l’ensemble des solutions qui permettent de traiter cette sensation auditive.

Savoir poser un diagnostic fiable

La plupart des personnes qui subissent un acouphène ne consultent pas car le trouble de santé est souvent temporaire. Pour les autres, la consultation d’un médecin spécialiste doit permettre d’identifier l’origine du problème pour le traiter directement. Un test d’audition ou une IRM sont parfois utiles. Une fois le diagnostic posé, on traite l’acouphène en réduisant le stress, en utilisant un appareil auditif ou un générateur de bruits blancs pour éduquer le cerveau à ignorer l’acouphène. Certains médicaments peuvent soulager le patient mais les résultats sont médiocres. La prévention reste le meilleur remède pour ne pas être confronté aux acouphènes.